Plus de smartphone pendant les concerts ?

Yondr, une société américaine a créée une petite ‘prison’ grise pour votre smartphone, plus question de prendre une photo, une vidéo, envoyer sur Instagram, Facebook, Snapchat ou tous réseaux sociaux. Vous passez au comptoir, vous y glissez votre Iphone, Samsung ou autre Huawei dans une pochette avec une serrure électronique unique, vous récupérez votre compagnon à la sortie. 

Il est vrai qu’en fosse, la forêt de smartphones c’est parfois pénible, mais quelques questions essentielles subsistent avec ce dispositif :

Coup de téléphone en urgence ? Réception d’un coup de téléphone pendant le spectacle ?  Urgence dans la salle ? J’ai acheté mon ticket et que je ne souhaite pas me séparer téléphone, pourrais-je quand même entrer ? La présence de ce dispositif sera-t-elle précisée sur les tickets ? Est-ce que cela va se généraliser ?

Nous sommes en 2020, on parle de tellement de nouveautés numériques formidables, data, réalité augmentée, écran souple, photos à 104 mpx avec un smartphone, voiture autonome qui se gare seule, chirurgie laser à distance, fusées qui mettent en orbite des satellites et qui reviennent… Mais là, d’un coup, on coupe nos émotions, nos rêves, nos envies, nos partages, notre créativité, c’est quoi cette époque ! La télé en noir et blanc avec une chaine, le be-bop, le Minitel, c’est une autre époque ! On est dans « 1984 » d’Orwell ! 

Soyons réalistes, le dispositif, c’est cette invention, mais le donneur d’ordre c’est l’artiste, le producteur, parfois l’artiste-producteur, et pour finir la banque.

Avec des billets à 100 euros, parfois beaucoup plus, il ne faut pas exagérer, ne soyons pas juste des fans, soyons vigilants, nos souvenirs valent bien plus qu’une petite ‘prison’ grise. 

« J’y étais » une phrase en voie de disparition ?