Cocteau Twins “Heaven Or Las Vegas” 1990

27 janvier 2020

Wango Tango, l’émission des sculpteurs de menhirs, a vécu dix ans, d’août 1980 à août 1990. Pendant dix ans, Metallica, Iron Maiden, Motley Crue, Marillion, et bien d’autres y ont grandi, des vocations sont nées, et c’est bien là l’essentiel. Rentrée 1990, vous étiez au rendez-vous derrière votre boite à tonnerre, c’était plus sage mais tout autant musical, à minuit lorsque l’émission se terminait, les lumières du studio éteintes, nous allions jouer aux cartes, boire du Bushmill’s on the Rocks ou bien j’allais tourner en rond sur le périphérique parisien, avec mon Audi coupé, je roulais les vitres ouvertes, les watts à fond, un tour, deux tours, trois tours, j’avais reçu une advance K7 de « Heaven Or Las Vegas » de Cocteau Twins, rien à voir avec le Metal mais ça me faisait rêver, planer, je pensais à autre chose. Je connaissais ce groupe écossais de dream pop, cold wave, depuis la fin des années 70, mais je n’avais pas encore pris la mesure de son importance. Face A, Face B, et puis ça recommençait encore et encore, des kilomètres, des nuits, je n’ai jamais pu expliquer pourquoi je rembobinais systématiquement sur « Frou-Frou Foxes In The Midsummer Fires » ? Mais franchement, y-a-t-il vraiment quelque chose à comprendre ?