The Last Internationale

24 février 2020

New York City n’avait pas enfanté un groupe avec des big balls depuis bien longtemps, maintenant, c’est fait avec The Last Internationale. Edgey torture les cordes de sa guitare afin de la faire avouer, afin qu’elle se soumette aux accords de la rébellion. Delila Paz chante, hurle sa rage, c’est Rock/Soul comme Grace Slick du Jefferson Airplane ou Janis Joplin, mais que se passe-t-il ? D’après certains le Rock est mort ? Mais non !!!!

Ça joue, ça chante, c’est engagé, et produit par Tom Morello (RATM), le perfecto, la lame, l’envie de mordre, de cogner, ça ressemble à du Rock, que le cul nous pèle nous sommes en 2020 ! Vive The Last Internationale !